Auto

Comment fonctionne le contrôle technique ?

Le contrôle technique est obligatoire en France comme patiemment partout dans le monde. Sans le contrôle technique, un véhicule ne peut pas circuler sur les routes françaises sous réserve d’une contravention de 4e classe. Mais pourquoi ce contrôle est-il obligatoire et, surtout, comment fonctionne le contrôle technique en France ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Pourquoi le contrôle technique est-il obligatoire ?

 

A lire également : Comment réussir le choix de son auto-école ?

Commençons déjà par voir ce que c’est que le contrôle technique. Le contrôle technique est une série de contrôles effectuée périodiquement sur les véhicules dans l’objectif est de se conformer aux normes de sécurité routière et aux normes environnementales. En effet, elle est obligatoire en France depuis le 1er janvier 1992 et ce n’est pas sans raison.

Comme nous l’avons vu juste en dessus, le contrôle technique est obligatoire pour des raisons de sécurité. Pour assurer la sécurité du conducteur, des passagers et des autres usagers de la route, il est donc nécessaire de contrôler périodiquement tous les éléments en lien avec le dispositif de sécurité.

A voir aussi : Vous partez en vacances ? Nos astuces pour garer votre voiture en sécurité

Le contrôle technique a aussi un but de protection environnementale. Lors d’une visite technique, le véhicule concerné doit donc se conformer aux normes environnementales en vigueur pour passer le contrôle. Notons que la France s’est engagée auprès de l’Union européenne pour baisser ses émissions de GES (gaz à effet de serre) et cela passe forcément par la dépollution des voitures qui circulent sur ses routes.

Comment fonctionne le contrôle technique en France ?

Nous parlerons ici du contrôle technique français puisqu’il peut être différent pour chaque pays vu l’état des véhicules qui roulent dans certains pays notamment africains.

Nous ne nous étalons pas sur ce sujet. Concentrons-nous à ce qui nous intéresse, à savoir : comment fonctionne le contrôle technique en France ?

4 ans après sa première mise en circulation, un véhicule léger (hors poids lourd) doit passer son premier contrôle technique. À partir de là, le contrôle doit être renouvelé tous les 2 ans, sauf si vous décidez de vendre votre voiture dans quel cas vous devez bénéficier d’un contrôle technique de moins de 6 mois.

En France, la visite se concentre sur 133 points de contrôle répartis sur 9 fonctions mécaniques et qui se décomposent par suite :

  • Identification : plaque d’immatriculation, plaque constructeur et état de présentation du véhicule.
  • Équipement de freinage : pédale de frein, assistance, plaquette, ABS et autres dispositifs de freinage.
  • Direction : volant, timonerie et assistance de direction.
  • Visibilité : vitrages (y compris le pare-brise et l’essuie-glace), rétroviseurs et lave-glace.
  • Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques (y compris la liaison électrique de remorquage, les témoins et la batterie de traction.
  • Liaison au sol : essieux, roulements, roues et suspension.
  • Châssis et accessoires du châssis (y compris le réservoir et les conduites de carburant.
  • Autre matériel : ceintures et ancrages, airbag, compteur kilométrique.
  • Nuisances : système de réduction du bruit d’échappement (nuisance sonore), équipement de réduction des émissions GES (nuisance environnementale) et pertes de liquides.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons