Santé

Quels sont les métiers les plus exposés aux troubles auditifs ?

Est-il probable que le travail endommage votre audition ? Il s’agit d’une notion appelée perte auditive professionnelle et elle est très courante. L’emploi place les travailleurs près des bruits forts qui leur coûtent finalement leur audition. Voici les métiers les plus exposés aux troubles auditifs.

Employé dans une usine de fabrication

Usine et audition

A voir aussi : 4 conseils pour réussir une fête d’anniversaire pour enfants

Les machines bruyantes, l’air comprimé et le grincement des produits manufacturés contribuent à faire de la perte auditive la maladie professionnelle la plus répandue dans l’industrie manufacturière. Les statistiques indiquent que près de huit personnes sur dix dans le secteur de la fabrication souffrent d’une perte auditive liée au bruit. En fait, la majorité des pertes d’audition liées à l’emploi surviennent au cours des 10 premières années d’emploi dans le secteur manufacturier. Cela signifie que les nouveaux employés ne protègent pas leur audition à moins que l’entreprise ne l’exige. Et comme la perte d’audition liée au bruit est progressive, on ne remarque pas les dommages jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Par prévention, il est préférable de trouver un audioprothésiste à Clermont-Ferrand pour réduire au minimum le risque d’une perte d’audition.

La construction, la menuiserie et les mines : de vrais dangers pour l’audition

Bien que la construction, la menuiserie et l’exploitation minière soient des professions radicalement différentes, ils ont un effet secondaire désagréable : la perte d’audition liée au bruit. Les outils utilisés ont tendance à aller bien au-delà de la limite recommandée. Des équipements tels que le marteau perforateur atteignent parfois des niveaux pouvant atteindre 115 décibels. En fait, le secteur des industries extractives compte un pourcentage plus élevé de travailleurs exposés au bruit que toute autre industrie. En raison du manque général de surveillance, l’industrie de la construction en particulier, a eu du mal à mettre en place des pratiques significatives de conservation de l’audition.

A lire aussi : Prix de la ferraille au kilo et à la tonne en 2018

L’agriculture : on est plus exposé !

Cette profession est unique en ce que les exploitations agricoles ont tendance à être des affaires familiales. Elles sont donc transmises de génération en génération. Cela étant, les travailleurs de l’industrie agricole s’exposent à des niveaux de bruit dangereux depuis leur enfance. La nécessité d’une protection auditive est de plus en plus prise en compte, mais au moment où ces mesures sont prises, une grande partie des dégâts ont déjà été causés. Les machines agricoles dépassent souvent les 110 décibels, ce qui est dangereux.

L’enseignement : aussi passionnant que dangereux !

Celui-ci peut être un peu choquant. Habituellement, les seuls risques pour les enseignants sont le risque de perdre leur santé mentale et leur patience. Mais pour les enseignants qui scolarisent les plus jeunes, l’exposition prolongée aux pleurs, aux cris et même aux chants est un risque que peu de gens considèrent probablement.

Enseignement et troubles auditifs

Si les enseignants courent un risque de troubles auditifs liés au travail, on peut se demander quelles autres professions présentent des risques similaires. Perdre vos clés de voiture n’est pas amusant. Perdre son portefeuille est encore moins amusant. Mais ces choses finissent par arriver et il est possible de les remplacer. Avec votre audition, c’est différent. Une fois qu’il est parti, il est parti.

27 février 2019
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!