Business

Combien coûte une assurance décennale pour un autoentrepreneur ?

La création d’une microentreprise encore appelée autoentreprise permet de bénéficier de plusieurs avantages relatifs au statut d’autoentrepreneur. Toutefois, un autoentrepreneur doit obéir à certaines obligations, dont l’ouverture d’un compte bancaire dédié à son activité. Souscrire à un contrat d’assurance décennale au meilleur tarif, encore appelé garantie décennale, est également important pour tout autoentrepreneur qui exerce dans le bâtiment. Quel est le coût d’une assurance décennale pour un autoentrepreneur ? Voici quelques facteurs qui permettent de déterminer ce coût.

Le chiffre d’affaires

Le premier facteur qui rentre dans le cadre de la détermination du coût d’une assurance autoentrepreneur, c’est le chiffre d’affaires. Ici, plus on a un chiffre d’affaires élevé, plus l’assureur considère l’autoentrepreneur comme un profil risqué. Heureusement, le montant d’une garantie décennale n’est pas proportionnel au chiffre d’affaires de l’autoentrepreneur. Au contraire, un artisan qui dispose d’un chiffre d’affaires élevé à un taux d’assurance plus faible.

A découvrir également : Pourquoi les marques utilisent-elles le live streaming ?

Par ailleurs, considérant que les autoentrepreneurs ont un chiffre d’affaires plafonné, ces derniers paient moins d’assurance en comparaison aux autres entreprises. Ainsi, il est plus judicieux de déclarer un chiffre d’affaires prévisionnel qui est relativement bas et qui se rapproche surtout le maximum possible, du chiffre d’affaires réel lors de la souscription à l’assurance décennale autoentrepreneur.

Les années d’expérience de l’autoentrepreneur et l’effectif de son entreprise

Les années d’expérience qu’à un autoentrepreneur comptent beaucoup dans le coût de son assurance décennale. Un autoentrepreneur qui justifie de plus de 10 années d’expérience à travers des fiches de paie ou des attestations de travaux peut profiter de réductions qui vont jusqu’à 15 % sur sa prime d’assurance. Par contre, la prime d’un autoentrepreneur qui vient de s’installer sera majorée de 10 % environ.

A lire en complément : Pourquoi est-ce important de faire appel à un expert RH dans votre entreprise ?

Par ailleurs, considérant qu’un autoentrepreneur peut embaucher des collaborateurs, plus il en aura, plus le montant de ses cotisations sera élevé.

Les facteurs ayant rapport à l’activité

Il faut dire que le coût de l’assurance décennale tient compte également de l’activité qu’exerce chaque autoentrepreneur. Remarquez que certaines activités vont présenter plus de risques que d’autres. À titre d’exemple, le charpentier, le maçon ou encore un autoentrepreneur qui opère dans le gros œuvre aura une prime d’assurance décennale plus élevée que le peintre en bâtiment, le plaquiste…

Il en est de même pour ce qui est des techniques employées. Certaines techniques de construction sont plus considérées comme risquées que d’autres. Cela implique alors des cotisations qui sont généralement plus élevées.

Vient également le critère du lieu d’exploitation ou de la zone géographique. Il faut comprendre par ce critère que pour une même couverture, le prix d’une assurance décennale au sein d’une grande ville pourrait s’avérer deux fois plus qu’au sein d’une ville moins peuplée.

Les facteurs en rapport avec un contrat

Il y a certains facteurs de fixation du coût de l’assurance décennale qui sont liés au contrat d’assurance. Entre autres, remarquez que chaque compagnie d’assurance est libre de fixer ses tarifs de la même façon qu’elle a la liberté de décliner ou d’accepter la demande de l’autoentrepreneur.

L’autre facteur qui dépend du contrat d’assurance, c’est le nombre de garanties qui y figure. En effet, en plus de bénéficier des avantages standards que propose l’assurance décennale, l’autoentrepreneur a la possibilité de souscrire à des garanties en option. Le coût de ses garanties pourrait influencer le coût définitif de l’assurance décennale.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons