Finance

Qu’est-ce qu’un CFD et quel est son avantage principal sur les autres produits dérivés?

Les CFD des différents indices internationaux ont beaucoup aidé le marché à retrouver de leur vigueur, suite à la crise du coronavirus. On peut transiger des CFD basés sur différents types de sous-jacent (actions, indices, etc.), en indiquant si celui-ci connaîtra une hausse ou une baisse. Voici un bref exposé qui pourra vous aider à mieux comprendre le CFD.

CFD : contrat sur différence

L’objectif lors de l’achat ou la vente d’un CFD est de miser juste, à savoir si sa valeur va augmenter ou baisser. Lorsque l’on croit que le sous-jacent sera à la hausse, on achète et si l’on croit la position inverse, alors on le vend. Au final, c’est la différence entre le montant d’origine et celui à la clôture du CFD qui déterminera le gain ou la perte. Pour en savoir plus sur le fonctionnement, visitez Saxo.

A lire également : Convertir son salaire brut en net : les erreurs à éviter

Prenons un exemple pour mieux comprendre le principe. Si vous pensez que les actions de Microsoft sont sur le point de prendre de la valeur, alors vous pouvez acheter un CFD basé sur ce sous-jacent (actions Microsoft). Si, au contraire, vous pensez qu’elles vont baisser, alors il vous faut vendre un CFD. Au final, si l’action a pris ou perdu un montant de 10 dollars à la clôture du CFD et que vous aviez bien vu la direction qu’elle a prise, alors vous empochez la différence entre le prix au départ du contrat et celui à la date finale, soit 10 dollars.

Il faut noter que les CFD s’appliquent à une très large gamme de sous-jacent. Tel qu’indiqué ci-haut, il peut se baser sur des actions, mais aussi sur des devises, différents indices, un grand nombre de matières premières, et même des crypto-monnaies, pour ne nommer que quelques possibilités.

A lire aussi : Pourquoi faire appel à un expert-comptable ?

Le CFD : un produit dérivé plus facile d’apprentissage

Les CFD sont des produits dérivés faciles à comprendre, car ils imitent le marché des actions et des autres sous-jacents à l’identique. Si vous achetez des actions et que son prix augmente votre CFD montre un gain. Cependant, en cas de baisse du montant de l’action, si vous avez acheté un CFD, il est lui aussi en perte.

La valeur du CFD varie grandement selon le sous-jacent. Si vous acheté sur un sous-jacent action, le CFD est équivalent au prix d’une action. Dans le cas du Forex, un CFD GBP / USD équivaut à l’achat de 100 000 £ en dollars… Il faut donc faire très attention au sous-jacent sur lequel vous transigez, sinon vous pourriez avoir des surprises.

Les avantages du CFD par rapport aux autres produits dérivés

Le CFD présente plusieurs avantages par rapport aux autres produits dérivés. Tout d’abord, le montant investi sur un CFD peut être beaucoup moins élevé que pour un achat réel de l’actif sous-jacent. Effectivement, pour acheter une action en bourse, il faut disposer du montant total de l’action alors qu’en achetant un CFD sur cette même action, il suffit d’une marge qui se situe généralement entre 5 et 20 % du prix total.

Un autre avantage est la possibilité de prendre position à la hausse comme à la baisse via les CFD, alors que cela n’est pas possible avec certains autres produits dérivés tels que les options, par exemple. Avec un put (option de vente), vous ne pouvez gagner que si le marché baisse, alors qu’un call (option d’achat) ne fonctionnera bien que si le marché augmente.

Notez aussi que, contrairement aux futures ou aux options, où des frais spécifiques sont facturés pour chaque contrat traité, créé ou fermé, les courtiers spécialisés dans les CFD facturent seulement des spreads ainsi qu’une commission généralement faible lorsqu’un trader ouvre une position longue ou courte. Le coût global est donc souvent inférieur à celui engendré par tout autre produit dérivatif comparable.

Gardez à l’esprit que, malgré ses avantages indéniables, le trading sur CFD peut s’avérer risqué, notamment parce qu’il utilise un effet de levier, c’est-à-dire l’utilisation d’un capital plus important que celui que vous avez effectivement.

Le CFD est un produit dérivé qui offre des avantages non négligeables par rapport à d’autres produits. Toutefois, il ne faut pas oublier les risques liés à ce type de trading et bien comprendre son fonctionnement avant de s’y lancer.

Comment fonctionne le trading de CFD et quels sont les risques à prendre en compte

Maintenant que nous avons vu les avantages des CFD, il faut noter que tous les courtiers ne proposent pas les mêmes actifs sous-jacents pour leurs contrats pour différence. Certains peuvent se spécialiser dans les actions, alors que d’autres proposeront une plus grande variété telle que des devises, matières premières ou indices boursiers, par exemple.

Bien qu’il y ait plusieurs avantages à négocier avec des CFD, cela comporte aussi des risques considérables qu’un investisseur doit prendre en compte avant d’y entrer. Le premier risque concerne justement cet effet de levier mentionné précédemment qui peut amplifier vos gains comme vos pertes rapidement s’il faut ce produit dérivé avant tout investissement. Le trading sur CFD comporte certains risques, mais lorsque ces derniers sont correctement gérés via une stratégie solide et réfléchie, cela peut être très rentable.

Article similaire