Business

Peut-on avoir un emploi lorsque l’on est à la retraite ?

Qui a dit que lorsque l’on était à la retraite, on était condamné à ne rien faire ? Certaines personnes sont habituées à la vie active et aimeraient reprendre le travail après la retraite. Est-ce possible ? Déjà, il faut savoir que c’est tout à fait possible ! Découvrez les conditions sous lesquelles on peut reprendre le travail à la retraite.

Les dispositifs pour travailler après la retraite

Il existe 3 dispositifs qui permettent aux retraités de reprendre le travail après la retraite. Il va sans dire que bien connaître ces dispositifs permettra de mieux en profiter.

A lire également : Comment calculer la capacité de production d'une entreprise ?

Cumul emploi-retraite

Le cumul emploi-retraite est un arrangement qui permet de cumuler un revenu professionnel avec une ou plusieurs pensions de retraite. Tous les retraités y ont accès, peu importe le type d’activité professionnelle qu’ils choisissent : salarié, indépendant, profession libérale, fonction publique,  autoentrepreneur….

Il y a deux dispositifs de cumul emploi-retraite possible :

  • Le cumul emploi retraite à taux plein.
  • Le cumul emploi-retraite plafonné ou partiel

Le cumul emploi-retraite intégral

En cas de cumul intégral, le retraité doit être conforme aux conditions suivantes :

  • Atteindre l’âge de la retraite
  • Solder toutes ses pensions de retraite personnelles (de base et complémentaires) qui peuvent être liquidés au taux plein.
  • Remplir les conditions nécessaires pour obtenir du taux plein

Ainsi, il aura la possibilité de cumuler totalement ses rémunérations professionnelles avec ses pensions de retraite et retourner travailler dès le premier jour de sa retraite.

Emploi retraite plafonné

En ce qui concerne le cumul partiel, le retraité doit remplir les deux premières conditions :

  • Atteindre l’âge de la retraite
  • Liquider l’ensemble de ses pensions de retraite personnelles (de base et complémentaires).

Cependant, il n’a pas atteint le taux plein. Le cumul des pensions et des revenus est alors plafonné et le total ne peut pas dépasser :

Pour les salariés : 1,6 fois le SMIC ou la moyenne mensuelle des 3 derniers mois civils de rémunérations professionnels, soit 2 565 € / mois depuis le 1er janvier 2022.

Pour les artisans-commerçants : les rémunérations annuelles ne doivent pas dépasser la moitié du PASS, soit 20 568 € en 2022.

Pour les professions libérales : Le plafond de la sécurité sociale doit être supérieur aux revenus professionnels, soit 41 136 € pour l’année 2022.

Dans la fonction publique : les revenus doivent être inférieurs ou égaux aux tiers du montant annuel brut de la pension de retraite.

Dans le cas où le cumul des revenus professionnels et des pensions de retraite est supérieur au plafond, on réduit le montant de la pension de retraite afin que le cumul atteigne le plafond.

Retraite progressive

À partir de 60 ans, l’assuré peut choisir le système de la retraite progressive. Il est ouvert dans tous les régimes sauf celui des professions libérales. Cette option permet de travailler tout en recevant une part de sa pension retraite.

Il faut remplir les conditions suivantes pour en profiter :

  • Être âgé d’au moins 60 ans.
  • Cumuler au moins 150 trimestres, tous régimes de base confondus
  • Exercer une seule activité à temps partiel entre 40 % et 80 % de la durée légale ou conventionnelle du travail.

Il faut noter que certaines catégories de personnes ne peuvent pas profiter de la retraite progressive, notamment :

  • Plombier représentant voyageur (VRP), sauf s’il peut justifier de la durée de son activité à temps partiel.
  • Artisan taxi affilié à l’assurance volontaire

La somme de la part que le retraité pourra percevoir est calculé sur la base des droits qu’il a acquis en fonction du temps de travail effectué.

La surcote

La surcote est une majoration de la pension de retraite de base. Elle s’applique lorsque l’assuré dépasse :

  • L’âge légal de la retraite
  • La durée d’assurance requise pour obtenir le taux plein (voir : simulateur de retraite).

Dans ces conditions, chaque trimestre travaillé et cotisé en plus augmente le montant de la pension de retraite de base de 1,25% (taux applicable pour chaque trimestre accompli depuis le 1er janvier 2009).

Il faut tout de même souligner le fait que chaque dispositif prend en compte la fragilité des personnes âgées. Raison pour laquelle ils sont incontournables pour pouvoir reprendre la vie active.

Les avantages et inconvénients de travailler après la retraite

Les avantages de travailler après la retraite sont nombreux. Cela permet de maintenir une activité professionnelle qui peut être gratifiante sur le plan personnel. Effectivement, beaucoup de retraités ressentent un sentiment de vide et d’inutilité après avoir quitté leur emploi. Retourner au travail leur donne l’opportunité de se sentir utile, actif et impliqué dans la société.

Travailler après la retraite offre aussi des avantages financiers non négligeables. Effectivement, grâce aux revenus supplémentaires générés par cette activité professionnelle, les retraités peuvent améliorer leur niveau de vie ou même constituer une épargne pour leurs projets futurs.

Continuer à travailler permet aussi de rester en contact avec les autres et d’éviter l’isolement social souvent associé à la période post-retraite. Les interactions sociales au sein du lieu de travail favorisent les échanges humains et contribuent ainsi au bien-être psychologique des individus.

Il faut considérer certains inconvénients liés au fait de travailler après la retraite. Premièrement, cela peut engendrer une certaine fatigue physique due à l’âge avancé. Les capacités physiques diminuent généralement avec le temps et il faut limiter les activités liées à son état physique lorsqu’on décide de retourner au travail.

Le cumul emploi-retraite peut impacter négativement le montant total des pensions versées par les régimes obligatoires. Selon certains cas précis (dans le secteur public notamment), le montant des revenus d’activité peut réduire, voire suspendre temporairement certaines prestations.

Travailler après la retraite présente à la fois des avantages et des inconvénients. Il faut peser le pour et le contre en fonction de sa situation personnelle avant de prendre une décision. Que ce soit pour rester actif, améliorer son niveau de vie ou maintenir une vie sociale épanouissante, il faut faire un choix éclairé et adapté à ses besoins individuels.

Les secteurs d’activité privilégiés pour les seniors en recherche d’emploi

Lorsqu’on est à la retraite et que l’on souhaite retrouver un emploi, il faut choisir judicieusement le secteur d’activité dans lequel se lancer. Certains domaines sont plus favorables aux seniors en recherche d’emploi, offrant des opportunités adaptées à leurs compétences et à leur expérience acquise au fil des années.

Le secteur du conseil est particulièrement attractif pour les seniors. Leur expertise et leur bagage professionnel font d’eux des candidats idéaux pour fournir des conseils avisés aux entreprises ou aux particuliers. Que ce soit dans le domaine financier, juridique, stratégique ou encore technologique, les seniors peuvent mettre à profit leurs connaissances approfondies pour accompagner et guider ceux qui en ont besoin.

Dans les métiers de la santé et du bien-être, les seniors sont aussi très recherchés. Le vieillissement de la population entraîne une demande croissante de professionnels qualifiés dans ces domaines. Les personnes ayant travaillé dans le secteur médical ou paramédical peuvent ainsi trouver facilement un emploi en mettant leur expérience au service de ceux qui nécessitent des soins spécifiques.

Le secteur associatif offre aussi de nombreuses opportunités aux retraités souhaitant s’engager bénévolement ou même obtenir un poste rémunéré. De nombreuses associations cherchent activement des personnes expérimentées pouvant apporter leur soutien dans divers domaines tels que l’éducation, la culture ou encore l’environnement.

Les métiers liés au tourisme constituent aussi une option intéressante pour les seniors à la recherche d’un emploi. Le secteur touristique est en constante évolution et les compétences des retraités, notamment en termes de langues étrangères, peuvent être un atout non négligeable pour les entreprises du tourisme.

Le secteur de l’entrepreneuriat peut aussi offrir des perspectives intéressantes aux seniors souhaitant créer leur propre activité. Grâce à leur expérience professionnelle et leurs réseaux établis au fil des années, ils peuvent se lancer dans une entreprise qui correspond véritablement à leurs passions et aspirations.

Il faut souligner que chaque individu a des préférences en matière d’emploi après la retraite. Les secteurs mentionnés ne sont pas exhaustifs et il existe de nombreuses autres options adaptées aux besoins spécifiques de chacun. L’essentiel est de choisir un domaine qui corresponde à ses compétences et intérêts afin de s’épanouir pleinement dans sa carrière post-retraite tout en contribuant activement à la société.

Article similaire