Actu

Elon Musk envisage de vendre 10% de ses parts de Tesla

Les internautes à qui Elon Musk a demandé conseil sur Twitter se sont prononcés à travers un vote. Ces derniers conseillent notamment le milliardaire de se séparer de 10 % de ses actions de Tesla. Cette opération a pour objectif de financer le paiement de la taxe des super-riches que Elon Musk ne pourrait pas éviter, une fois mise en place. Cette opération ne passera pas de manière anodine sur les places de marché, lorsqu’elle sera lancée.

De la liquidité pour le paiement de ses impôts

À l’origine de ce projet, le grand patron de Tesla et de Space X évoque le paiement de ses impôts. Ce dont il est surtout question, c’est de la taxe des super-riches proposée actuellement par les démocrates au Sénat américain. Elon Musk est en effet conscient qu’il fait partie de la catégorie des personnes concernées par cette taxe et prévoit un besoin important en liquidité afin d’honorer ses obligations. C’est pourquoi il envisage, en se séparant de 10% de ses parts de Tesla, d’engranger plus de 20 milliards de dollars. Ainsi, si vous souhaitez être actionnaire de l’un des géants de l’automobile mondiale, préparez-vous et passez sur une banque comme Saxo Banque.

A lire en complément : Comment choisir une bonne cigarette électronique ?

Un sondage sur son compte Twitter

C’est ainsi que le milliardaire a soumis le 6 novembre 2021, un vote sur son compte Twitter. Il a expliqué à ses 62 millions de followers les raisons de ce projet, avant d’inviter chacun à voter. Il a aussi précisé qu’il se conformera au résultat de ce vote. Trois jours plus tard, plus de 3 millions de personnes ont effectivement voté, dont environ 58% se sont prononcés en faveur de la vente. On peut donc s’attendre à ce que plusieurs actions de Tesla soient disponibles sur le marché boursier dans un futur proche, même si les modalités de cette vente n’ont pas encore été annoncées.

Quelle est cette taxe des super-riches ?

Cette taxe ne s’adresse qu’aux plus riches, soit environ 700 personnes, qui devraient permettre à l’administration américaine de lever des centaines de milliards de dollars. Cette taxe correspond aux bénéfices non perçus ou aux plus-values latentes des grandes multinationales. À titre d’exemple, en tant qu’actionnaire de Tesla, Elon Musk se réjouit de la montée en flèche de la valeur des actions de son entreprise. Cependant, tant qu’il ne met pas en vente ces actions, il n’en profite pas réellement. C’est ce que les démocrates américains qualifient de plus-value latente.

A lire en complément : Couscous kefta et merguez : la recette

Les conséquences possibles de la transaction

Comme nous l’avons évoqué, les modalités de cette vente n’ont pas encore été précisées. Cependant, on peut facilement envisager une légère baisse des valeurs des actions du géant automobile, lorsque ces dernières feront leur entrée en bourse. Néanmoins, cette légère baisse serait de très courte durée puisque l’entreprise se porte à merveille, surtout ces dernières semaines. Au mois d’octobre dernier, Tesla a réussi à atteindre la barre des 1000 milliards de capitalisation boursière.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons