Auto

Renault embarque les médias dans ses voitures autonomes

Les contenus embarqués apparaissent désormais clairement comme ce qui a poussé Renault à acquérir, en décembre 2017, 40 % du capital du groupe de médias Challenges qui, outre le magazine économique, comprend quatre autres titres (Sciences & Avenir, Historia, L’Histoire, La Recherche).

Peugeot est bien meilleur niveau design et performance. Quels contenus. Quelques semaines après sa nomination en tant que Chief Digital Officer de la Business Unit Busin. La consommation 2. Lors du festival AutoMobility qui se tenait en novembre dernier à Los Angeles, Intel et Warner Bros ont annoncé leur projet de développement « d’expériences de divertissement immersives » dans les voitures autonomes : soit des films, des bandes annonces, mais aussi des publicités ciblées… En effet, ce nouveau « temps de cerveau disponible » permis par la voiture autonome constitue une aubaine pour les annonceurs qui réfléchissent déjà à de nouveaux moyens de toucher les consommateurs.

A lire également : Les Etats-Unis préparent un film sur le braqueur Redoine Faïd

Renault embarque les médias dans ses voitures autonomes

AEX, pour Augmented Editorial Experience, doit préparer l’avènement de la voiture autonome et la nécessité d’y implémenter une “nouvelle expérience à bord”, celle-ci passera nécessairement par une stratégie de contenus. Cette acquisition avait fait couler beaucoup d’encre. Lire aussi :   Renault dévoile sa voiture électrique low cost destinée à la Chine.

  Avec AEX, Renault espère ainsi se réserver un champ dans lequel les GAFA n’ont, jusqu’ici eu qu’un rôle d’agrégateur de contenus, c’est-à-dire tout sauf premium. SI VOUS NE VOULEZ PAS
ETRE DANS MA SITUATION ATTENDRE UNE INDEMNISATION DEPUIS + DE 3 ANS
ALORS ACHETEZ UNE AUTRE MARQUE.

A lire aussi : Comment référencer naturellement son site internet ?

11/09/2018.

Renault veut intégrer des contenus médias à ses voitures

presse-citron. Les contenus médias devront donc être automatiquement personnalisés aux passagers qui se relaieront dans les véhicules. Certains équipementiers ont déjà conçu des verres traversés par un courant électrique qui pourraient un jour permettre d’afficher sur son pare-brise les images d’archive du paysage visité ou d’échanger sa vue avec un autre automobiliste au bout du monde, via un réseau social d’un nouveau genre.

Visuelle, verticale et mobile : une nouvelle ère pour l’info et la communication. Les nouveaux Dircoms #1 : quelles transformations du métier.

D’autant que les façons de monétiser cette audience ne manquent pas.

Avec AEX, Renault prépare la riposte aux GAFA sur les contenus embarqués

Si les constructeurs ont clairement franchi le pas, les médias ne sont pas en reste. Demain, elles devront aussi peut-être nouer des accords de distribution avec les constructeurs automobiles, voire leurs sous-traitants (Valéo, Bosch, Plastic Omnium…), en posant de nouveau la question de la rémunération des sociétés d’auteurs et du partage des revenus.

La majorité d’entre eux ont, au contraire, abandonné une partie de leurs ambitions dans la connectivité face à la puissance des GAFA qui, avec leur système de duplication dans l’interface des voitures, semblaient avoir remporté une manche décisive contre les constructeurs.

Cette avancée technologique libère le conducteur qui n’a plus besoin de focaliser son attention sur la route et peut donc profiter de son temps de trajet pour se divertir, travailler et échanger avec les autres passagers en toute sérénité.

com.

fr/la-reconnaissance-faciale-se-generalise-dans-le-monde-entier/. Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés de SCOOP et vers les unités fixes situées le long des routes.

Car ces titres sont spécialisés et, surtout, francophones, excluant de fait les clients étrangers du service AEX. Additionally, a 404 Not Found error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.

“Mais cela risque d’enfermer les gens dans une bulle d’algorithmie, ce qui n’est pas en phase avec une mission de service public. Renault ambitionne par ailleurs d’enrichir son offre au-delà des titres dont elle est actionnaire en l’ouvrant à d’autres producteurs de contenus. « Nous voulons être le moins dépendant possible des GAFA [Google, Apple, Facebook, Amazon], en gardant un accès direct à l’utilisateur », souligne Frédéric Sitterlé, tout en ajoutant que « les choix éditoriaux d’AEX apportent une valeur ajoutée par rapport à un simple agrégateur de contenus comme celui de Google ».

Škoda annonce la Scala, remplaçante de la Rapid

Google s’est lancé dans la santé pour devenir notre docteur attitré. fr – investir.

Des publicités géolocalisées pour des commerces ou des hôtels situés à proximité de l’automobiliste durant son parcours pourraient en effet être intégrées à l’offre de contenus. Twitter fait l'objet d'une enquête pour violation du RGPD. 30
COMMENTAIRES.

Ces nouveaux usages sont en passe de changer nos habitudes de consommation des médias et de transformer notre expérience en voiture. 36 945
VUES. C’est en tout cas le pari fait par le groupe Renault, qui profite du Mondial de l’Auto, du 4 au 12 octobre à Paris, pour dévoiler son prototype de « contenus embarqués ». Game UX et neurosciences : quels enseignements pour le design d’interaction et l’Expérience Utilisateur. 10.

Ce protocole utilise la dernière génération de technologies d’ITS(2) G5 avec une fréquence dédiée de 5,9 GHz. Un ordinateur portable pour révolutionner votre productivité en toutes circonstances…. Sources.

Jin, CEO de Telenav. Le rapporteur des lois Hadopi nouveau ministre de la Culture. Ce qui est certain, c’est que Renault est le premier groupe automobile à investir le champ du contenu éditorial.

« C’est une opportunité pour trouver de nouveaux formats pour nos contenus, et de nouveaux canaux pour les diffuser », explique Frédéric Sitterlé, qui pilote le projet AEX (Augmented Editorial Experience) du côté du groupe Challenges.

Les constructeurs pourraient pour cela s’inspirer des compagnies aériennes où les médias sont justement omniprésents, des journaux distribués gratuitement en salle d’embarquement aux écrans intégrés aux sièges.

On a pris place à bord de la voiture de demain et c'est… impressionnant

com – 01net.

« En gardant les mains sur le volant, le conducteur peut échanger avec l’assistant personnel et choisir le podcast qu’il souhaite écouter », explique Franck Louis-Victor, directeur des services connectés de Renault, pour qui une première version d’AEX pourrait être mise sur le marché « d’ici 18 à 24 mois ».

BMW a même laissé Amazon installer son assistant vocal Alexa à l’intérieur de sa voiture. 14 733
VUES. Dès 2021, les véhicules de l’Alliance utiliseront ainsi Android, le système d’exploitation mobile développé par Google.

Ils voient la voiture autonome comme une extension de leur modèle économique”, tempère Ari de Sousa, chez Radio France.

Réchauffement climatique : Paris – Un véhicule pour aspirer les particules de freinage en test dans capitale

Merci pour votre patience.

http://www. Mais ces services demandent un travail important de mise à disposition des offres, sans compter la question de la distribution. A long terme, une partie du problème pourrait être résolu en mettant davantage de contenus dans la mémoire tampon des appareils, ou en installant des disques dur externes dans les véhicules. 23
COMMENTAIRES.

fr”, Franck Louis-Victor, directeur des services connectés de Renault, annonce qu’une première version de l’AEX pourrait être mise sur le marché “d’ici 18 à 24 mois”. Lire aussi :   « Les constructeurs ont enfin compris que le combat pour la voiture autonome était existentiel ».

A l’instar de la radio, les chaînes de télévision sont elles aussi impactées par l’essor de la voiture autonome et des nouveaux usages qu’elle induit. Pour en discuter, nous avons invité au Square Paul de Chatelperron (Renault), Jean-Louis Missika (Mairie de Paris), Bernard Fontaine (France TV), Anne-Cécile Worms (ART2M), Camilles Combe (La Fabrique de la Cité) et Ari De Sousa (Radio France). latribune. Ce système est le fruit d’une réflexion entamée depuis plusieurs mois par le constructeur automobile français. Uber s’est également lancé dans la course à la réalité virtuelle en publiant le 8 février 2018 auprès de l’USPTO un brevet nommé « Virtual Reality Experience For a Vehicle ».

révolutionne le métier de traiteur

Nous partageons avec vous nos témoignages clients, webinars, livres blancs. Si bien que Jean-Dominique Séval, le directeur général adjoint de Digiworld by Idate, estime que les taxis pourront se passer de leur chauffeur dès 2021, et les voitures en 2025. A mesure que les voitures gagnent en connectivité, de nouveaux services deviennent accessibles. Et sera peut-être aussi tenté d’investir dans d’autres groupes que Challenges. 09/07/2018.

Si elle n’est pas encore tout à fait au coin de la rue, la voiture autonome a déjà quitté le monde de la science-fiction. investing. Les constructeurs automobiles y voient une formidable opportunité.

Tous droits réservés – Les Echos 2018. Pour Mercedes, l’habitacle devra être un nouveau bureau pour permettre à ses clients de poursuivre leur travail en mobilité, tandis que Renault envisage plutôt de reconstituer le confort de la maison.

Au fil de son trajet, le lecteur pourrait ainsi voir apparaître au milieu de son article des publicités pour des commerces ou des hôtels situés à proximité. Le monde abonnements Profitez du journal où et quand vous voulez. 6 caractéres minimum.

“Nous voulons être le moins dépendant possible des GAFA, en gardant un accès direct à l’utilisateur”, explique Frédéric Sitterlé pour qui l’éditorialisation des contenus apporte une “vraie valeur ajoutée” par rapport à “un simple agrégateur de contenus comme celui de Google”.

Et si Renault faisait des voitures fiables. Dans un tel écosystème, il sera d’autant plus difficile pour les médias et producteurs de divertissement de se faire une place au vu du rapport de force déséquilibré.

fr,
prenez les bonnes décisions.

SCOOP, projet européen, qui teste et déploie en conditions réelles de circulation la connectivité de demain entre véhicules (V2V) et entre véhicules et infrastructures (V2X). “Pour suivre les usages, nous devons devenir un média global et ne plus nous limiter à la radio”, explique Ari de Sousa, directeur du pôle produit et marketing à la direction du numérique de Radio France. Depuis leurs premiers pas au milieu du siècle passé, leurs grilles de programme ont été construites de façon quasi scientifique pour s’adapter aux usages propres à la maison : le retour de l’école, du bureau, l’heure du dîner et des soirées… “Mais la mobilité embarquée de ces véhicules autonomes va complètement les chambouler”, prévient Bernard Fontaine, directeur de l’innovation technologique de France Télévisions. Navigation guidée (Waze, Google Maps), musique (Spotify, Pandora), communication (Skype, iMessage)… Selon le portail mondial de statistiques Statista, ils représenteront un marché de 6,4 milliards d’euros en 2021, contre 1,4 milliard en 2017. Car, prévoit David Weill, dirigeant de l’équipementier automobile Faurecia, « quand les voitures autonomes verront le jour, c’est l’expérience vécue à l’intérieur de l’habitacle qui fera la différence entre les groupes automobiles ».

31 mars 2018
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!